19 juillet 2014

Algérie : la loi protège les non-jeûneurs

posté dans Actualites, ramadan |

A chaque Ramadan, la question se pose à nouveau : les non-jeûneurs constituent-ils un trouble à l’ordre public ? En effet, et comme le rappelle le journal El Watan, si l’Islam est religion d’Etat en Algérie, la constitution autorise la liberté de culte. Chacun est donc libre de respecter ou non le Ramadan selon sa foi.

Manger en journée alors que d’autres jeûnes peut donc être considéré comme un trouble moral à la société, certes, mais en aucun cas comme une atteinte au Prophète ni un trouble à l’ordre public. Il n’est donc pas possible d’invoquer la loi pour empêcher les non-jeûneurs de manger. Il ne faut en effet pas confondre ordre public et ordre moral. Il appartient aux non-jeûneurs de faire preuve de civisme en déjeunant dans un cadre privé et fermé comme un restaurant, mais rien ne les y oblige sinon une certaine forme d’éducation et de respect.

Comme le rappelle ainsi le juriste interviewé par El Watan, Maître Laïd Sabeg, c’est la tolérance qui doit primer sur tout. L’Islam est une religion de tolérance, il appartient à chacun de pratiquer sa foi comme il le peut.

Bon Ramadan à tous, en toute tolérance !



Cet article a été lu 1 601 fois
Ce billet à été posté par "Cheb Bart" le Samedi 19 juillet 2014 à 10 h 13 min et est enregistré sous Actualites, ramadan. Vous pouvez suivre les réponse à ce billet avec ce flux RSS 2.0 . Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback depuis votre Blog.

Laissez un commentaire

Suivant »
  • Pub

  • Traduction

  • Pub

  • Suivez nous sur