16 octobre 2007

La colère et la rupture des liens d’amitié

posté dans Coran, Sounna/Hadits |

Voici un condensé de ce que le Prophète nous recommande et le bon comportement que doit avoir le musulman envers son prochain.

Dieu le Très-Haut a dit:

1. Chapitre 49 – verset 10: «Les Croyants ne sont que des frères. Ramenez la paix entre vos deux frères».
1592. Selon Abou Ayùb (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: Il n'est pas permis à un Musulman de fuir son frère plus de trois nuits consécutives: ainsi ils se rencontrent et chacun d'eux tourne la tête de côté. Le meilleur des deux est celui qui salue le premier».


Anas rapporte ces paroles de l’envoyé de Dieu : « Ne rompez pas vos relations, ne vous ignorez pas, ne vous détestez pas, ne vous enviez pas, soyez des serviteurs de Dieu fraternels. Il n'est pas permis à un musulman d'ignorer son frère plus de trois jours (ou encore : de ne pas saluer son frère plus de trois jours).".

1595. «Selon Abou Hourayra (DAS), le Messager de Dieu (BSDL) a dit: «II n'est pas permis à un Musulman de fuir son frère plus de trois nuits consécutives. Celui qui fuit son frère plus de trois nuits et meurt entre temps, entre en Enfer». (Rapporté par Abou Dawûd)

le musulman doit d’abord réfléchir à ce qu’il va dire,ne s’exprimer que seulement s’il a l’assurance que sa parole est une parole de bien pouvant lui valoir une bonne récompense.S’il n’a aucune idée de la portée de sa parole ou s’il a l’impression que sa parole peut entraîner un mal ou répandre le mensonge,il doit garder le silence.Car il lui sera demandé des comptes pour chaque mot prononcé.Il en obtiendra une bonne récompense ou bien en sera châtié.Ce verset du coran en donne une confirmation : " Il ne prononce pas une parole sans qu'il n'y ait à ses côtés un observateur bien prédisposé à ce role " sourate 50 verset 18.

Al Boukhari a rapporté ce témoignage d’abou Hourayra selon lequel le Prophète a dit : " Il en est qui prononcent une parole satisfaisante aux yeux de Dieu le Très-Haut sans pour autant qu'ils aient conscience de sa véritable portée et Dieu les élève d'un certain nombre de degrés.Et il en est qui prononcent une parole insatisfaisante aux yeux de Dieu sans pour autant qu'ils en aient conscience et cela les précipite en enfer. »

Le musulman se distingue par son bon caractère.Il fait preuve de mansuétude et de pudeur,et se montre humble et affectueux avec les gens.Les traits de la virilité se révèlent en lui.Ainsi,il est endurant,il s’abstient de faire du mal aux gens,il pardonne alors qu’il est en position de force,il se montre patient dans la difficulté,il refoule sa colère lorsqu’on s’en prend à lui ou lorsqu’on l’irrite,et il est jovial,quelles que soient les circonstances.C’est ce que le Messager de Dieu (‘alayhi salati wa salam)a recommandé à ce compagnon qui lui demande conseil.Le Prophète (‘alayhi salati wa salam) lui a donné un bon conseil par le biais d’une proposition brève qui résume tout le bien et fait barrage à toute sorte de mal : " Ne te mets pas en colère !"3) La mensuétude et la maîtrise de soi sont les voies qui conduisent au succès et à l’agrément de Dieu

Ô toi le musulman qui recherche le salut ! Si ta nature humaine te domine et que les forces du mal s’éveillent en toi,ne te laisse pas guider par ta passion ni dominer par ta colère au point que celle-ci dispose de toi et te pousse à commettre ce que Dieu a interdit.Au contraire,efforce-toi de ne pas donner suite à ta colère et rappelle-toi le caractère du musulman pieux et du croyant pur par lequel Dieu t’a décrit :

" Hâtez-vous vers une absolution de votre Seigneur et un paradis ayant la largeur des cieux et de la terre et ayant été aménagé pour les gens pieux...Ceux qui dépensent dans la richesse et la pauvreté,qui refoulent leur colère et qui pardonnent aux gens.Et Dieu aime ceux qui font bien les choses." sourate 3 verset 133-134.

Tu protégeras alors ton âme du courroux de Dieu,après avoir refréné tes caprices.Tu seras inscrit dans le groupe des hommes vertueux et tu seras au nombre des gens du paradis qui sont immortels

L’imam Ahmad a rapporté qu’ibn ‘Oumar a demandé au Prophète (‘alayhi salati wa salam) :

 » Qu'est-ce qui pourrait m'éloigner du courroux de Dieu ?" Il lui répondit : " Ne te mets pas en colère."

Al Hassan al Basri a dit :  » Celui qui possède quatre qualités,Dieu le protégera contre satan et il n’entrera pas en enfer : La maîtrise de soi en cas d’envie,de peur,de désir et de colère. »

La colère renferme tout le mal.Et tout le bien consiste à s’en débarraser

Dans le hadith,on constate que lorsque le croyant,qui questionna le Messager de Dieu (‘alayhi salati wa salam),reçut cette réponse :

 » Ne te mets pas en colère ! »,

il comprit la recommandation du Prophète (‘alayhi salati wa salam) et l’accepta.Cependant,il réitéra sa question plusieurs fois,comme s’il n’était pas satisfait de la réponse et qu’il la jugeait insuffisante.Ce qu’il cherchait,c’était un conseil plus profond et plus utile,afin d’atteindre son but,à savoir l’accès au paradis.Mais le Messager de Dieu (‘alayhi salati wa salam) n’ajouta rien à sa recommandation.Il la répéta une deuxième fois,une troisième fois,voire plus.Et à chaque fois que le compagnon lui disait :

 » Donne-moi un bon conseil ! »,il lui répondait

 » Ne te mets pas en colère ! »

lui affirmant ainsi qu’il lui avait fait une recommandation suffisante et profonde,encore faillait-il qu’il la comprenne et qu’il la mette en application.

Il a été rapporté qu’un homme demanda au Prophète (‘alayhi salati wa salam) :

 » Quelle est l’oeuvre la plus méritoire ? » Il (‘alayhi salati wa salam) dit :

" Le bon caractère consiste à ne pas se mettre en colère,si tu le peux."

La colère est une faiblesse et la mensuétude est une force

La promptitude dans la colère et le fait de s’y soumettre symbolisent la faiblesse de l’homme,quand bien même possèdent-il des bras robustes et un corps resplendissant de santé.Al Boukhari et Mouslim ont rapporté d’après abou Hourayra :

Le Messager de Dieu (‘alayhi salati wa salam) a dit :

«  Le fort n'est pas celui qui terrasse les gens dans la lutte,mais le fort est celui qui est maître de lui-même au moment de la colère."

Les effets exécrables de la colère

La colère est un caractère blâmable et détestable,et une arme ravageuse.S’il s’y soumet,l’homme devient la victime de ses effets néfastes qui nuisent d’abord à l’individu et ensuite à toute la société.

Les dégats qu’elle cause chez l’individu peuvent être physiques et matériels,caractériels et moraux ou spirituels et religieux.Il est facile de s’en rendre compte en imaginant le coléreux.En effet,la couleur de son visage change.La poussée de son sang devient visible,ses veines jugulaires se gonflent,ses membres tremblent,il s’agite et balbutie.Il profère des obscénités,insulte et peut même tenir un langage illicite qui peut l’exclure de l’islam,comme les propos impies,antireligieux,etc.À cela pourrait s’ajouter une conduite irréfléchie qui lui ferait perdre son argent ou nuirait à sa santé.

Quant aux dégats que la colère occasionne dans la société,il faut savoir qu’elle génére la haine dans les coeurs,mais également la volonté de nuire aux gens,ce qui peut conduire à vouloir porter préjudice aux musulmans,à rompre les liens de fraternité avec eux et à se réjouir de leurs malheurs.C’est ainsi que la haine et l’animosité éclatent,que les liens de parenté se coupent,que la vie se corrompt et que les sociétés s’écroulent.

Comment repousser la colère et la traiter ?

La colère fait partie de la nature humaine.Cependant,le musulman,dont le coeur est attaché au royaume céleste,s’en préserve en s’éloignant de ses causes afin qu’elle ne survienne pas,et en la traitant lorsqu’elle se manifeste.

a) Les causes de la colère : Elles sont nombreuses et diverses.Citons-en quelques-unes : l’orgueil,l’ostentation,la moquerie et la raillerie,l’abus de la plaisanterie surtout quand elle n’est pas de mise,la polémique,l’intervention dans les affaires d’autrui,le désir de l’argent superflu et la recherche du prestige.Le musulman est tenu de se libérer de ces caractères répréhensibles,d’être au-dessus d’eux,et de s’éduquer pour acquérir les bons caractères.

-1- Le traitement de la colère

a) Le musulman doit se discipliner et prendre l’habitude de se parer des bons caractères,comme la mansuétude,la patience,la prudence dans le comportement et dans le jugement.Il doit prendre modèle sur le Messager de Dieu (‘alayhi salati wa salam).L’histoire suivante met en exergue la mansuétude du Prophète (‘alayhi salati wa salam).

b) Avant de devenir musulman,Zayd ibn Sa’na vint trouver le Prophète (‘alayhi salati wa salam) pour le mettre à l’épreuve et voir s’il possédait les signes de la prophétie ; si sa mensuétude primait sur sa colère et si l’emportement aveugle de la personne insensée ne faisait qu’ajouter à sa mensuétude.Il exigea donc du Messager de Dieu (‘alayhi salati wa salam) sa créance avant terme,avec brutalité et grossièreté.Mais le Prophète (‘alayhi salati wa salam) fit preuve de magnanimité,lui sourit et gronda ‘Oumar qui avait réprimandé Zayd ibn Sa’na.Il lui dit,dans le but de l’éduquer,lui et son créancier :

 » Moi et lui,avions plus besoin d’autre chose de ta part,ô ‘Oumar : que tu me recommandes de bien régler ma dette,et que tu recommandes de réclamer son dû de bonne façon. »

Le Messager de Dieu (‘alayhi salati wa salam) ordonna de lui payer sa dette et même de lui donner un peu plus que son dû pour la frayeur que lui causa ‘Oumar.Ce fut la cause de l’entrée à l’islam de Zayd ibn Sa’na qui se mit ainsi à l’abri du courroux de Dieu et à l’abri de Son feu. Rapporté par Hibban,al Hakim et at Tabarani.

c) Le musulman doit raffermir son esprit et se maîtriser quand il se met en colère.Il doit,en outre,se rappler les conséquences de la colère et le mérite de la personne qui égard.Dieu dit :

" [...] qui refoulent leur colère et qui pardonnent aux gens,Et Dieu aime ceux qui font bien les choses." sourate 3 verset 134.

d) Ahmad,abou Dawoud,at Tirmidhi et ibn Maja ont rapporté que le Prophète (‘alayhi salati wa salam) a dit :

" Celui qui retient sa colère alors qu'il est dans une position qui lui permet de sévir,Dieu l'appellera au jour de la résurrection par-dessus les têtes des créatures et lui fera choisir les houris qu'il désire. »

e) Ahmad a rapporté également ce hadith :

" Le serviteur qui retien sa colère pour la face de Dieu,Dieu emplit son coeur de foi." Dans la version d’abou Dawoud,on trouve :

 » Il emplit son coeur de sécurité et de foi. »

f) Le musulman doit chercher refuge auprès de Dieu contre les inspirations sournoise du diable.Dieu dit :

" S'il t'arrive d'être aiguillonné par quelque sournoise inspiration du diable,prends refuge et protection auprès de Dieu,Il est certes parfaitement Audiant et Sachant." sourate 7 verset 200.

g) Al Boukhari et Mouslim ont rapporté ce fait :

Deux hommes s’injurièrent en présence du Prophète (‘alayhi salati wa salam).L’un d’eux injuriait l’autre si violamment que son visage s’empourpra de colère.Le Prophète (‘alayhi salati wa salam) dit alors :

<< Je connais des mots qui dissiperaient sa colère s’il les disait.C’est :  » Je demande refuge auprès de Dieu contre satan le lapidé. » >>

h) Le musulman doit changer de position lorsqu'il se met en colère.Ahmad et abou Dawoud ont rapporté que le Prophète ('alayhi salati wa salam) a dit :

" Que celui d'entre vous qui se met en colère s'assoit s'il est debout.Si sa colère ne se dissipe pas,qu'il s'allonge sur le côté."

C'est parce que celui qui se tient debout est plutôt prédisposé à la vengeance,alors que celui qui est assis ou allongé,en est très éloigné.

i) Il se doit de de garder le silence,car il est probable que ses dires reçoivent une réponse qui ajouterait à sa colère.Il pourrait aussi dire des choses qu'il regretterait après,car il n'aurait pas aimé les dire.Ahmad,at Tirmidhi et abou Dawoud ont rapporté que le Prophète ('alayhi salati wa salam) a dit :

" Si l'un d'entre vous se met en colère,qu'il se taise."

Et il l'a répété trois fois.

j) Dans un état d'exitation,il est conseillé de faire ses petites ablutions.En effet,la colère suscite une chaleur dans le corps.La sang entre en ébullition et provoque le déchaînement du corps,mais l'eau le refroidit et la ramène à son état normal.Ahamd et at Tirmidhi ont rapporté que le Prophète ('alayhi salati wa salam) a dit dans son sermon :

" La colère est une braise qui s'enflamme dans le coeur du fils d'Adam."

De plus,les petites ablutions sont une pratique cultuelle où l'on évoque Dieu.Ce qui oblige satan,qui vient raviver le feu de la colère,à battre en retraite.Le Prophète ('alayhi salati wa salam) a dit d'après Ahmad et abou Dawoud :

" La colère provient de satan.Et satan a été créé de feu.Que celui d'entre vous qui se met en colère fasse ses petites ablutions."


La colère au service de Dieu

La colère répréhensible,que le musulman doit traiter en éliminant ses causes,est celle qui n'est pas pour Dieu et pour la défense de Sa religion.C'est plutôt celle qui est pour soi-même,qui sert à assouvir un désir intérieur de vengeance.Mais,la colère peut-être,par ailleurs,un caractère louable et un comportement souhaite,dès lors que les limites sacrées de la loi divine sont transgrssées (outrage à un des éléments de la foi,critique d'un bon caractère,dénigrement d'un acte cultuel),ou que l'on porte atteinte à la vie d'un musulman,à son honneur ou à ses biens.Dieu dit à ce sujet :

" Combattez-les et Dieu les fera souffrir par vos mains,les frappera d'opprobre,vous donnera victoire sur eux et guérira (soulagera) les poitrines d'un peuple croyant.Et Il fera partir la colère de leurs coeurs." sourate 9 verset 14-15.

Al Boukhari a rapporté que :

" Le Messager de Dieu ('alayhi salati wa salam) avait plus de pudeur qu'une la vierge derrière le rideau de sa chambre,et lorsqu'il n'aimait pas une chose,cela nous apparaissait à son visage."

Il a été aussi rapporté,par al Boukhari,Mouslim et d'autres,que le Prophète ('alayhi salati wa salam) ne se mettait jamais en colère pour quoi que ce soit.Mais lorsque les interdits de Dieu étaient violés,rien ne résistait à sa colère.

9) L'homme en colère est responsable de ses actes

-1- Lorsque quelqu'un,en colère,abîme ou cause la perte d'un objet de quelque valeur appartenant à autrui,il en est garant et doit rembourser sa valeur.

-2- S'il tient des propos impies,il est accusé d'apostasie jusqu'a ce qu'il se repente.

-3- S'il jure,son serment devient effectif et doit en conséquence l'honorer.

Cet article a été lu 4 620 fois
Ce billet à été posté par "yanis" le Mardi 16 octobre 2007 à 15 h 56 min et est enregistré sous Coran, Sounna/Hadits. Vous pouvez suivre les réponse à ce billet avec ce flux RSS 2.0 . Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback depuis votre Blog.

Laissez un commentaire

Suivant »
  • Pub

  • Traduction

  • Pub

  • Suivez nous sur