23 juillet 2008

Merguez : trop d’anomalies

posté dans Actualites |

Avec l’arrivée des beaux jours, la merguez est un produit très apprécié qui n’échappe pas aux contrôles de la DGCCRF.

Selon le code des usages de la charcuterie, la « merguez »(sans autre précision) ou la « véritable merguez » est composée exclusivement, comme espèces animales, de bœuf et/ou de mouton. Elle est embossée sous boyau naturel de mouton non coloré.

Le maigre d’autres espèces animales peut être utilisé (porc, veau, chèvre, cheval, âne, mulet, volaille, lapin, gibier) sous réserve qu’il en soit fait mention dans la dénomination de vente sous la forme « merguez de … ».

Avec ou sans porc ?
La détection de porc, viande moins onéreuse, dans des « merguez » ou des « véritables merguez » constitue une tromperie sur les qualités substantielles du produit car celui-ci ne répond pas aux usages loyaux ayant cours en France.

La méthode d’analyse utilisée par le Service commun des laboratoires permet de détecter la présence de porc à partir de 1% dans le produit fini.

En 2006, les laboratoires ont mis au point une méthode permettant de préciser sous forme de fourchettes (entre 1 et 5%, entre 6 et 10% …) le pourcentage de porc présent dans les merguez analysées.

Contrôles et résultats
Divers contrôles ont eu lieu ces dernières années au niveau régional ou national afin de vérifier le respect du code des usages de la charcuterie pour ce qui est des dénominations « merguez « et « véritable merguez « .

Ateliers de fabrication des GMS, artisans, industriels ont fait l’objet d’investigations.

En 2005, sur une région (Lorraine), 71 établissements ont été contrôlés.

55 échantillons de merguez ont été prélevés et analysés.

Bilan : 43 étaient non conformes (78,2%) : ils contenaient du porc sans que la dénomination du produit ne le mentionne.

En 2006, deux enquêtes ont été menées : une régionale (Lorraine) et une nationale.

Pour l’enquête régionale, 39 établissements ont été contrôlés et 30 échantillons de merguez prélevés et analysés.

26 échantillons (86,7%) contenaient du porc sans que cela soit annoncé sur l’étiquette.

Pour l’enquête nationale, 83 établissements ont été contrôlés sur 13 départements.

Sur 56 échantillons analysés, 40 étaient non conformes (71,4%). 14 échantillons (25%) comportaient plus de 6% de porc sans que l’étiquette ne le mentionne.

En 2007, l’enquête nationale a été reconduite et élargie. Dans 52 départements, 206 établissements ont été contrôlés.

Sur les 181 échantillons analysés, 96 étaient non conformes (53%) dont 37 contenaient plus de 6% de porc (20,4%).

Dans le cas particulier de produits annoncés comme « hallal « , la DGCCRF s’attache à vérifier que l’entreprise productrice de denrées d’origine animale s’est bien approvisionnée en viande hallal. Il s’agit d’un contrôle relatif à la traçabilité des produits dans l’entreprise, type de contrôle qui est régulièrement mené dans toutes les entreprises de l’agroalimentaire. Elle peut également mettre à profit la technique de détection de viande de porc pour ce type de produit.

Constatations
Les enquêtes successives ont révélé :

- chez certains professionnels, l’ajout intentionnel de viande de porc – meilleur marché dans les merguez très prisées en période estivales (barbecue),

- un fréquent défaut de nettoyage des chaînes de fabrication entre les productions de produits de saucisserie à base de porc et les merguez.

Les contrôles ont toutefois amené maints professionnels à modifier leur planning de production pour ne plus avoir de contamination de leurs merguez par les productions précédentes (fabrication des merguez en tout début de journée).

Des procédures contentieuses ont déjà abouti à des condamnations devant les juridictions.

source : http://www.minefi.gouv.fr/DGCCRF/actualites/breves/2008/brv0708_merguez.htm

Cet article a été lu 3 791 fois
Ce billet à été posté par "laq" le Mercredi 23 juillet 2008 à 9 h 40 min et est enregistré sous Actualites. Vous pouvez suivre les réponse à ce billet avec ce flux RSS 2.0 . Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback depuis votre Blog.

Laissez un commentaire

Suivant »
  • Pub

  • Traduction

  • Pub

  • Suivez nous sur