24 décembre 2008

Y a-t-il une montée de l’islamophobie en France ?

posté dans Actualites |

Mosquée incendiée, cimetierres musulmans profanés, les événements se multiplient en France contre l’Islam, de façon claire et précise. Faut-il pour autant parler de montée de l’islamophobie ? Y a-t-il un risque à donner ainsi trop d’importance aux « provocations nocturnes d’une poignée de crétins », comme les appelle Jean-Michel Helvig du journal La République des Pyrénées ?

L’après 11 septembre a marqué un tournant : l’Islam était devenu le symbole total du terrorisme, et dans la brèche gigantesque ouverte dans les Twin Towers, toutes les peurs et tous les amalgames se sont engouffrés. A toute vitesse. Et en toute facilité. Mais les droitistes extrêmes qui saccagent les tombes musulmanes à Arras, ou qui brûlent les mosquées à Lyon, sont les mêmes qui taggent des croix gammées et insultent les Juifs : même haine sans nom, haine globale, trouille infantile, racisme masqué, lâche et jamais argumenté.

Qu’on s’en prenne aux Juifs comme aux Musulmans dans un même mouvement stérile est bien la preuve que ce n’est pas la religion qui pose problème. Ce qui pose problème, c’est la peur. La peur de quoi ? C’est bien tout l’enjeu de l’angoisse : on a peur, mais on ne sait pas de quoi. Alors le cerveau se balise sur le premier coupable venu, celui qui n’est pas pareil. Celui qui vient d’ailleurs et qui, en ne faisant pas comme nous, nous remet méchamment en question. Parce que toute différence provoque l’obligation de se poser des questions sur ce que nous sommes. Et ça, ça n’est pas toujours beau à faire.

En cette veille de Noël, associons-nous donc tous contre cette poussée islamophobe, car elle est fondamentalement « humanophobe » (avec ce que ça suppose de stupide). Et en guise d’illustration de cet humanisme qui permet à chacun de vivre sereinement sa religion, Paris-Hallal vous convie à réfléchir à l’analyse de ces violences faites contre les symboles religieux dans cet article du journal La Croix. Car c’est dans l’échange entre chacun d’entre nous et l’écoute que les choses progresseront, bien plus encore que par la politique.

 

cimetierre arras
Nouvelle profanation du carré musulman du cimetière militaire situé près d’Arras, dans la nuit du 7 au 8 décembre 2008 (c) LCI

Cet article a été lu 2 769 fois
Ce billet à été posté par "Cheb Bart" le Mercredi 24 décembre 2008 à 13 h 17 min et est enregistré sous Actualites. Vous pouvez suivre les réponse à ce billet avec ce flux RSS 2.0 . Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback depuis votre Blog.

Laissez un commentaire

Suivant »
  • Pub

  • Traduction

  • Pub

  • Suivez nous sur