20 juin 2013

McDonald’s reconnaît l’impossibilité d’éviter à 100% les risques de contamination croisée

La problématique du halal dans les fast food existe depuis de nombreuses années. Quick semblait avoir trouvé la solution avec des restaurants 100% halal parmi ses franchises. Mais les scandales autour des organismes de certification ont un temps fait vaciller cette certitude. KFC souffre en ce moment-même d’un déficit de crédibilité depuis que ses poulets, fournis par Doux, ont été dénoncés comme non-halal.

Pour McDonald’s, le problème s’accentue puisque la chaîne de restauration rapide n’a pas choisi de séparer ses établissements halal et non-halal. Sur un blog anglais, un responsable de McDonald’s reconnaît même qu’il est impossible aujourd’hui de garantir à 100% qu’aucune contamination croisée n’aura plus jamais lieu.

Autrement dit : les cuisines de sandwiches halal et non-halal n’étant pas séparés alors qu’une certification halal fiable l’exigerait, rien ne prouve qu’aucun sandwich halal n’est pas mélangé avec des éléments non-halal. Etant donné le poids financiers des fast food halal (le succès des Quick halal le prouve), l’enjeu soulevé par cette révélation est considérable.

L’enquête de notre confrère Al-Kanz est très claire à ce sujet. Pour la lire, cliquez ici.



Cet article a été lu 2 717 fois
Ce billet à été posté par "Cheb Bart" le Jeudi 20 juin 2013 à 7 h 25 min et est enregistré sous Actualites, affaire Quick, polemique. Vous pouvez suivre les réponse à ce billet avec ce flux RSS 2.0 . Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback depuis votre Blog.

Laissez un commentaire

Suivant »
  • Pub

  • Traduction

  • Pub

  • Suivez nous sur